All of the most in-demand jobs in Canada are low-paid positions

La nouvelle n’est pas surprenante, quand on lit l’information hors de nos médias du mainstream.

Ils sont où, les jobs payants ?

Dans les pays émergents, puisque vos emplois coûtaient trop cher, on les a transférés en Chine, au Mexique ou en Inde.

Exemple, un emploi dans une usine de montage coûte 40 à 50 $ de l’heure avec les avantages sociaux au Canada, au Mexique 8 $ de l’heure.

Une délocalisation excessive des secteurs industriels ou seuls le profit compte en utilisant la plus faible masse salariale du monde entier.

Nous avons le même problème que les Américains, une dégradation de la classe moyenne, sauf Sanders et Trump ont touchés le vrai bobo, un libre échange qui a été très mal négocié, évidemment le 1% s’énerve et le peuple en a marre de faire passer pour des lanternes.

Qu’est-ce que nos gouvernements font pour régler ce problème, du bruit, rien que du bruit, on fait des déficits sur le dos des générations futures pour dépenser dans les infrastructures qui ne règle en rien la désindustrialisation et on vous taxe, encore plus pour tenter d’avoir un équilibre budgétaire.


Extrait de: Canada's In-Demand Jobs Are Mostly Low-Paid, StatsCan Finds, The Huffington Post Canada  |  By Daniel Tencer , 05/12/2016

Some industry insiders and economists have been raising the alarm about a shortage of skilled workers in Canada.

One case in point: A recent study predicted Canada would create 218,000 high-tech jobs between now and 2020, but would graduate only a fraction of the students needed to fill them.

But then you hear stories about Canadian engineering graduates needing a year to find a job, and you wonder, is a high-skilled labour shortage really the problem Canada is facing?

According to Statistics Canada’s latest survey of job vacancies, virtually all of the most in-demand jobs in Canada are low-paid positions.

Of the 353,000 job vacancies in Canada in the fourth quarter of 2015, more than 50,000 of them were for retail salespeople and food counter workers alone. One notable exception to the low-wage trend: Jobs related to nursing.

clip_image002

To some economists, these numbers suggest Canada’s skilled-worker shortage is a mirage. Jim Stanford, an economist at union Unifor, made that comment looking at data from an earlier StatsCan job vacancy report.

clip_image004


Lectures complémentaires :

1. Les perdants : La classe moyenne des pays occidentaux

2. Part-time work dominating jobs in the United States, Canada, and Japan.

3. Race to the bottom

4. La lutte des classes à l'heure du capitalisme

5. La destruction des classes moyennes en France, en Europe et aux États-Unis