Québec Droite, devient de nouveau actif, le pourquoi ?

Dès 2011, j’avais identifié le problème, la fausseté de la mondialisation.

Voici un extrait de l’article des 5 carnets que j’avais publié en février 2011, et plus de 327 carnets se sont ajoutés sur ce même sujet.

Sujet : Mondialisation, délocalisations, dumping

Certains articles de Paysan Savoyard qui méritent notre attention.

Le fait que je scrute des dizaines de milliers d’articles dans le monde dans l’année pour faire ce blogue, j’ai constaté une mondialisation sauvage, on délocalise sans retenue, les mondialistes vous disent que les pays industriels gardent l’économie du service et de savoir.

C’est totalement faux

Ils sont littéralement en train de tout délocaliser, hautes technologies, recherche & développement et service par simple avidité mercantile, il n’attend même plus si la compagnie est d’un niveau international.

Si la moyenne entreprise a un potentiel international, il la délocalise vers la Chine avec sa recherche à cause du faible coût de production et du haut niveau d’expertise que la Chine possède présentement, même si cette compagnie a reçu des centaines de millions en subvention de l’État d’origine.

Si aucun changement n’a lieu, les balances commerciales avec les pays émergents resteront déficitaires, les déficits des États industriels vont perdurer, le haut taux de chômage va se maintenir, la classe moyenne va perdre son pouvoir d’achat et le dumping social va s’accentuer.

Il est important que l’on connaisse les vrais enjeux, car tous les pays industriels sont affectés, nos médias n’osent pas trop en parler, parce qu’ils sont liés à leurs propres clients, qui sont des institutions financières et des industriels.

Il est inconcevable que les États-Unis pour tenter d’avoir un simple 3 % de PIB doivent s’endetter de plus de 1,5 trilliard, même le Canada s’endette presque de 70 milliards (fédéral et province) cette année pour tenter d’avoir un simple 3%, et de voir en contrepartie la Chine qui se permet un taux d’accroissement de 10 % de son PIB  en cumulant des trilliards de réserves.

Tous les pays industriels sont affectés, juste dans le contexte du Québec, si les États-Unis souffrent, le Québec et le Canada souffrent aussi, car c’est notre principal partenaire.

Je suis en totalement en désaccord avec la mondialisation sauvage, et je suis tout à fait d’accord avec la position de M. Jarislowsky, une mondialisation équitable sans cela notre niveau de vie graduellement s’abaissera si nous ne tentons pas de neutraliser l'effet du déséquilibre salarial.

L’article de Paysan Savoyard est extrêmement pertinent sur les effets pervers de la mondialisation, de plus il est très bien écrit.

À cause de la longueur de l’article, je l’ai séparé en multiples carnets et j’ai ajouté des commentaires, graphiques et vidéo pour accentuer ses dires.

Cette mondialisation a été imposée par l’oligarchie américaine lors de la négociation du GATT et l’OMC sur le reste du monde.

Et cette idéologie a été maintenue par l’élite (financiers, multinationales, journalismes et économistes) sans tenir compte de la destruction graduelle de la classe moyenne.

Seul le 1% en profitait, et graduellement nos pays occidentaux avaient tous le même problème : un problème de revenu et une pauvreté globale de sa population.

C’était la plus belle fumisterie d’une idéologie économique imposée aux peuples occidentaux croyant naïvement à une mondialisation heureuse.

J’avais aussi prédit qu’un seul pays pouvait casser cette idéologie mensongère, l’origine de cette idéologie : les États-Unis. (1)

La mondialisation a été imposée par l’oligarchie américaine, un jour le peuple américain se révoltera de cette idéologie mensongère.

Un jour ou l’autre le peuple allait se révolter, maintenant c’est fait par l’élection de M. Donald Trump, président des États-Unis.

C’est pour cette même raison que j’ai réduit drastiquement l’activité sur mon blogue, temps aussi longtemps qu’on ne voulût pas assumer la problématique, publié 4000 carnets ou 6000 carnets devenaient totalement redondant et ennuyant.

Maintenant, la donne a changé, on peut réactiver la publication des carnets.

Car maintenant, il y a de : l’espoir.

Espoir


Donald Trump targets globalization and free trade as job-killers

 

MONESSEN, Pa. — While attacking Hillary Clinton and other career politicians, Donald Trump took aim Tuesday at two other prominent election targets: globalization and free trade.

"Globalization has made the financial elite who donate to politicians very, very wealthy ... but it has left millions of our workers with nothing but poverty and heartache," Trump told supporters during a prepared speech targeting free trade in a nearly-shuttered former steel town in Pennsylvania…. (2)