Ce matin, RT (Russia Talk) rie de la CIA

Les agences de renseignement américain continues à blâmer médias alternatifs pour s’ingérer dans les élections

D’une part, comment est-il encore possible pour n’importe quel média — indépendant ou entreprise — pour couvrir une élection sans influencer le résultat ? La seule façon de le faire serait d’ignorer la plupart des nouvelles et d’enterrer certaines vérités les candidats en lice ne tiens pas.

En fait, les médias grand public sont conçus pour faire exactement cela, elle est appelée à contrôler le récit. C’est ce qu’ils faisaient pour les courriels obtenus par Wikileaks.

C’est ce qu’ils essaient de faire en ce moment avec les fausses nouvelles et les supposément pirates informatiques russes. Ils vous le répètent maintes et maintes fois jusqu'à ce que ce soit une réalité acceptée.

Julian Assange a pris une quantité inimaginable de pression provenant des démocrates, des médias grand public, des responsables américains et les agences de renseignement.

Une chose qui est sûre et continue à ignorer le fait que tous les courriels sont 100 pour cent vrais.

Encore une fois, il s’agit de contrôler le récit.

J’écoute régulière RT (Russia Talk) particulièrement leur vlogue et j’avoue, j’ai souvent plus d’information neutre que nos médias de propagande, on a juste à constater à quel point que nos supposément experts se sont trompés sur l’issue de l’élection présidentielle.

Ce matin, RT rie de l’agence de renseignement, je vous invite d’allez sur le site, ils ont mis plusieurs vidéos en ligne.

Pauvre propagande américaine, elle a de sérieuse difficulté avec son peuple.

wikileak


All the ways RT ‘influenced’ American politics ‒ it’s not what the ODNI thinks

Published time: 7 Jan, 2017 06:25Edited time: 7 Jan, 2017 06:27

clip_image002

(L-R) US President-elect Donald Trump, Russian President Vladimir Putin and Hillary Clinton © Reuters

The US intelligence community has released the unclassified findings of its investigation into what it says was Russian meddling in the 2016 presidential election, and RT apparently takes a significant chunk of the blame. Or does it?

READ MORE: RT stars in ODNI report on 'Russian activities and intentions' in US presidential election

We’ve gone through the 25-page report by the Office of the Director of National Intelligence (ODNI), nearly half of which discusses RT’s effects on the 2016 presidential election “by serving as a platform for Kremlin messaging to Russian and international audiences.”

RT began “openly supporting President-elect Trump’s candidacy” during the primaries, according to the ODNI. Meanwhile, RT’s coverage sought to “denigrate” Democratic presidential nominee Hillary Clinton and “harm her electability and potential presidency.”

There’s a lot of rehashing of old allegations, but the document doesn’t seem to include much in the way of specifics about our coverage.

So we decided to do their jobs for them.

Lots of accusations, no hard proof

“Putin and the Russian Government developed a clear preference for President-elect Trump,” the report said.

Allez sur le site, les vidéos sont très pertinents et peut-être certains journalistes vont redevenir professionnels au lieu de prendre le peuple pour des imbéciles.

All the ways RT ‘influenced’ American politics ‒ it’s not what the ODNI thinks