La réaction d'un groupe de singes face à un robot

Singe

Les équipes de la BBC sont devenues expertes dans l'art d'immortaliser la nature. Parfois, elles ont recours à des caméras espions. Des dispositifs déguisés pour s'infiltrer parmi les animaux sans les déranger ni susciter trop leur attention. En 2014, c'est ainsi qu'une caméra oeuf s'était faufilée au milieu de manchots. Une opération qui avait permis d'obtenir de splendides images.

Dans le cadre d'une nouvelle série documentaire intitulée Spy in the wild, les équipes ont utilisé la même stratégie cette fois-ci au Rajasthan afin de filmer des langurs. La caméra a été déguisée en jeune singe et infiltré dans l'un des groupes. Sauf que l'opération a fonctionné bien mieux que ce que les équipes n'espéraient.

COMME UN VRAI BÉBÉ

Les singes ont rapidement intégré le robot espion comme s'il s'agissait de l'un des leurs, se mettant à ses côtés et interagissant avec lui, malgré ses réactions limitées. Mais quelque chose d'encore plus extraordinaire s'est produit. Alors que l'un des primates avait emporté le robot pour prendre soin de lui comme un bébé, il l'a fait tomber d'un arbre.  

En observant le robot inerte, les langurs ont alors commencé à s'agiter puis se réunir comme s'il s'agissait d'un vrai bébé mort. «Nous avons senti ce calme et ce silence les gagner. Tout le bruit qu'ils faisaient au départ a complètement disparu et puis ils se sont enlacés les uns les autres», a décrit Matthew Gordon, producteur du programme repris par le Huffington Post.

«Il y a comme une sensation de deuil et d'empathie entre les uns et les autres», explique le commentaire de la vidéo dévoilée par la BBC. «Des émotions rarement observées».

DES SINGES QUI CONNAISSENT LE DEUIL

Certains accuseront peut-être la BBC d'interpréter un peu trop les réactions des singes. Mais ce n'est pas la première fois qu'un comportement de deuil est observé chez des primates. Des études menées sur le terrain ont déjà  documenté certaines espèces se réunir autour d'un individu mort, afficher une tristesse apparente et même en prendre soin.

C'est notamment le cas des chimpanzés connus pour exprimer différentes émotions à  la mort de l'un des leurs. Plus fascinant, ces primates ont été surpris à faire des veillées et des sortes de rites funéraires. En 2014, un photographe a également immortalisé une femelle macaque bercer son nouveau-né décédé pendant plusieurs jours.