Le Canada 2017 - (2)

La vraie économie

Canadian trouble economy - 1La vraie économie est relativement simple, mais compliquer à instaurer par des politiciens qui sont des néophytes, sinon des charlatans, car ils n’ont jamais créé une compagnie de leurs vies et leurs seules préoccupations est de rester au pouvoir, peu importe ce qu’il adviendra dans les prochaines décennies.

La vraie économie :

1.      Innover

2.      Fabriquer un produit avec une valeur ajoutée

3.      Exporter avec un profit.

Pour créer un tel environnement, il faut prendre des décisions difficiles pour rester concurrentiels, tous les avantages sociaux acquis et des fois mal orientés pour satisfaire certains groupes d’intérêts se retrouvent inéluctablement dans nos coûts finaux.

Donc, il y a deux solutions pour rester concurrentiels :

1.      Ou on réduit le standard de notre qualité de vie pour rester concurrentiel à cause de la mondialisation sauvage.

2.US trade deficit -2    Ou on instaure du protectionniste pour protéger notre marché et nos compagnies et on renégocie tous les traités de libre échange en traités bilatéraux en insistant d’avoir une balance commerciale équilibrée avec le pays, sinon des tarifs s’imposeront, ce que les Américains vont imposer dans les prochaines années pour réduire leurs déficits commerciaux monstrueux.

Si les pays occidentaux veulent survivent, on doit avoir des balances commerciales équilibrées, de plus, ils devront être pondérés selon les types d’importations et d’exportations.

clip_image005Ex. Si vous envoyez pour un million de dollars de lingots d’aluminiums aux États-Unis et vous recevez en contrepartie 1000 laveuses pour une valeur de 1 million, il est nettement plus payant pour les États-Unis, car pour fabriquer des laveuses, cela implique beaucoup plus de main d’œuvre qualifiée pour fabriquer des laveuses que d’extraire de l’aluminium hautement automatisé.

Trudeau marionnetteLes négociations vont être difficiles avec notre plus important client c’est-à-dire les États-Unis, malheureusement M. Justin Trudeau n’a absolument pas la profondeur pour de telles négociations, il est peut-être intelligent, mais ne possède pas l’expérience.

Canadian export

Juste après ces élections, il a tenté de convaincre Angela Merkel durant le G7 au Japon, qu’il fallait emprunter des milliards pour stimuler l’économie en dépensant sur les infrastructures.

Depuis, 2008 les pays occidentaux ont emprunté des trillions en dépense d’infrastructure en pensant que l’économie réelle allait redémarrer, malheureusement, créer des emplois temporaires par l’endettement, ne crées pas des emplois récurrents dans l’entreprise privée.

Merkel le savait, Trudeau ne récitait que le mantra que les financiers lui ont dicté, en fait Obama n’était qu’une marionnette de Wall Street, Trudeau n’est qu’une marionnette de Bay Street, l’endettement ne profite qu’aux financiers.

G7 Japan summit gets failing economic grade

Some, including Japanese Prime Minister Shinzo Abe and Canada’s Justin Trudeau, tried to convince the group to do just that.

Abe and Trudeau urged their fellow leaders to foreswear austerity and, among other growth-inducing measures, spend money to stimulate the world economy.

They failed. Italy’s Matteo Renzi was on side with Canada and Japan, as were France’s François Hollande and U.S. President Barack Obama.

But Germany’s Angela Merkel and Britain’s David Cameron insisted that debt and deficit control were more important than fiscal stimulus (1)

clip_image009

Le plus bel exemple, c’est quand M. Trudeau a proposé d’avoir le libre-échange avec la Chine, une des plus belles conneries qu’il a dites, comme si la Chine n’avait pas eu assez d’avantages, depuis qu’il a été introduit à l’OMC depuis 2001.

Monnaie non flottante, protectionniste de son marché, obligation de partager les connaissances technologiques sinon tout simplement les volés, entreprises d’État camouflé en entreprises privés, dumping, etc. ...

Est-ce que vous être assez caves de croire qu’un pays en moins de 15 ans est devenu la deuxième plus grande puissance économique au monde, sans que les dés ne soient pipés.

Réveillez-vous le peuple, c’était prémédité !

Les médias, les élites, les politiciens sont à la solde des globalistes.

Ce qui est encore plus pathétique pas un seul média ne l’a contredit devant cette aberration que notre professeur d’art dramatique a osé profané.

Cela vous démontre à quel point : que les médias, les élites, les politiciens sont à la solde des globalistes, il ne travaille pas pour l’intérêt du peuple, mais pour le pouvoir et leur propre intérêt.

Part time job -2

Quand M. Trump va prendre le pouvoir au mois de janvier, les règles économiques mondiales vont changer, car il a été élu par son peuple que cela ne peut plus continuer.

Il va avoir une renégociation totale de NAFTA qui est un vrai poison pour les emplois bien rémunérés aussi bien pour les États-Unis ou du Canada.

On a juste à constater que les emplois créés au Canada ne sont que des emplois à temps partiels ou à bas salaire, car le problème majeur, c’est qu’un Américain ou un Canadien coûte trop cher par rapport à un Mexicain.

Cela va être un cauchemar pour l’avenir des Canadiens, attaché vos tuques et réduisez vos dettes.

·       Il va tenter de rééquilibrer les balances commerciales, le Canada possède en moyenne un excédent commercial de 20 à 30 milliards avec les États-Unis, il va tenter de réduire cette différence, attendez-vous d’avoir du protectionniste de sa part.

·
Mais, ce qui va être encore plus dangereux, il va réduire aussi bien les impôts des sociétés et sa régulation pour ces entreprises, ce qui va créer un environnement nettement plus avantageux d’investir aux États-Unis que de réinvestir au Canada, ce phénomène a déjà commencer en Ontario, ce qui va faire très mal au Canada.

Canada balance of trade

Imaginer, même avec un dollar nettement sous-évalué, on est même plus capable d’avoir une balance commerciale positive, imaginer avec ces nouvelles règles qui va encore réduire notre compétitivité et notre seul pays de proximité sont les États-Unis.

Canada real house priceDe plus, le Canada est assis sur une bombe immobilière et notre chef d’État est un professeur d’art dramatique qui est à la solde des globalistes et ne comprend rien à l’économie réel, on a juste à constater qu’il veut maintenir la taxe de carbone sachant très bien que nous ne sommes pas compétitifs, cela va être un cauchemar pour l’avenir des Canadiens, attaché vos tuques et réduisez vos dettes, car le chemin va être drôlement cahoteux pour la prochaine décennie.


Lectures complémentaires :

1. Canada's Unemployment Rate Drops For The Wrong Reason

2. Canada's Inflation Is Eating All Your Wage Gains

3. Canada’s economy recovered, but Canadians’ quality of life did not !

4. Les perdants : La classe moyenne des pays occidentaux

5. Bilateral relationships where whatever value-added products Canadians or Goodbye !

6. Une balance commerciale saine : un pays sain économiquement

7. The global markets are punishing Canada

8. Mexico rising, Canada downfall

9. Canada same logic than the US, Canada's Housing Top Of Most-Overvalued List of the World